magazine feminin

Le portrait d'un responsable de SASU

La SASU est l’une des sociétés que vous pourrez rencontrer en droit français. Beaucoup de personnes s’orientent vers elle du fait de ses nombreux avantages. Les personnes nommées au poste de dirigeants bénéficient d’un certain nombre de prérogatives. Mais qui peut être président d’une SASU ? Comment assure-t-il la gestion de la SASU ? Voici les questions auxquelles nous tenterons de répondre.

Qui être président d’une SASU ?

Une personne physique ou morale peut assurer la gestion de la SASU. Pour ce qui est de la personne physique, il est important qu’il remplisse toutes les conditions qui sont exigés dans le statut sasu, par exemple ne pas cumuler certaines fonctions. Par ailleurs, l’associé unique de la SASU peut assurer la gestion de la société. A ses débuts, la SASU devra nommer dans son statut le nom du premier président. La durée de son mandat devra aussi être précisée. Au cas contraire, il bénéficiera d’un mandat illimité.

L’assimilation du president a un salarié, fait qu’il est associé au régime général de la sécurité social. Toutefois, il devra être rémunéré pour profiter de cet avantage. A défaut de cela, cette couverture ne lui sera pas accordée. S’agissant de l’assurance chômage, il ne pourra en profiter du fait de son statut de mandataire social. La rémunération est aussi prévue dans le statut. Mais, il peut assurer parfois la gestion de la SASU gratuitement.

Comment assure-t-il la gestion de la SASU

Une fois nommé, le président procède à la gestion de la SASU. En effet, il dispose d’un certain nombre de pouvoir. Si l’associé unique est le dirigeant, alors tous les pouvoirs lui sont accordés. D’un autre côté, si un tiers est nommé à la tête de la SASU, ses pouvoirs seront régis par le statut et des organes de direction pourront aussi être créés. Mais quelle que soit la qualité dont il bénéficie, il sera le représentant de la société. Par conséquent, il agira en son nom.

Dans sa gestion, il a l’obligation d’arrêter les comptes chaque année. Des rapports de gestion pourront aussi être mis en place dans certaines situations. Sa responsabilité civile, pénale et fiscale pourra aussi être engagée lors de l’exercice de ses fonctions. Pour terminer, il convient de préciser que le responsable de la SASU est imposable au cas où il bénéficierait d’une rémunération. Il peut s’agir de l’impôt sur les intérêts qui rémunèrent son compte courant d’associé, l’impôt sur le revenu ou bien l’impôt sut le montant des dividendes qu’il perçoit.

Laissez votre commentaire à propos de cet article