magazine feminin
Publié le - 690 vues -

Peut-on devenir community manager pour son propre site personnel ?

Le community management est un domaine encore récent mais sa réputation ne fait que s’accroitre depuis quelques temps. Toutes les grandes marques s’y mettent passant par des marques de vêtements jusqu’aux services répondant au besoin de la vie quotidien. Divers stratégies existent pour faire grossir une marque et ça rend le produit plus intéressant. Donc intégrer un community manager à son site internet est une bonne chose et ce phénomène devient tendance.

Grace au community management, la communication s’est diversifiée pour cause d’une multitude de petite communauté qui voit l’usage de l’internet comme une autoroute vers l’information. L’importance pour avoir un community manager est que ces informations sont traitées et dirigées vers une communauté ciblée. Cependant, le ciblage d’une communauté pour des actions marketing n’est pourtant pas facile, car trop larges ou trop ciblés, trop caricaturaux ou trop pointus. Pour faire de tel ciblage, une analyse minutieuse des internautes doit être fait pour que le site envoi le bon message aux bonnes personnes. C’est là qu’intervient le community management car le CM pourra faire ces analyses et comprendre sa communauté ainsi que la population qui le constitue.

Mais attention à ne pas confondre community manager et bloggeur. Le bloggeur créé sa propre communauté en écrivant des blogs et en incitant des gens à les lire. Alors que le community manager se préoccupe des tendances, est à la fut de nouvelles technologies pour répondre aux besoins, faire passer les bons messages et susciter l’adhésion. C’est pourquoi certaines sociétés passent par des agences de community management pour s’assurer que bonne relation existe entre les clients et la firme. Le Community Manager doit construire et entretenir des relations qualifiées et durables avec les internautes « vocaux » (ceux qui s’expriment sur le Web), ainsi qu’animer les réseaux sociaux

Laissez votre commentaire à propos de cet article